j’ai pu le goût de boire

On a déjà tous sorti le fameux Moi j’bois pu jamais, pour finalement se commander un pichet de bière deux minutes plus tard parce qu’on est une belle gang de lâches. Mais là, j’ai pu le goût de boire. Pour vrai. Le monde pense qu’une fois qu’on est un peu pompette, on dit ce qu’on…

l’ostie de game

Voici les règles de la pire ostie de game, probablement celle qui est la plus jouée. Ever. Par tout le monde. Tout le temps. (…)

la journée officielle du gros love sale

J’ai jamais été en couple à la Saint-Valentin. Jamais. Pis je peux pas dire que je m’en fous parce que si y’avait un concours de la fille la plus quétaine et lover sur terre, je gagnerais haut la main. Je suis une éternelle romantique pis je trippe ben raide sur cette maudite fête niaiseuse-là. (…)

on est pas tous des trous d’cul

Je me suis retournée et lui ai adressé un Non un peu moins poli. Il a souri. Trente secondes plus tard, il s’y est remis et m’a prise par la taille, s’est penché au dessus de mon épaule et m’a chuchoté T’es belle à l’oreille. (By the way, un T’es belle qui sort de la bouche d’un inconnu qui se permet de te tripoter, ça s’appelle un faux compliment.) (…)

oublie-toi donc pas

J’te le dis, je vais essayer de te comprendre pis tu vas t’enfuir en courant, en me criant des niaiseries comme non, j’te mérite pas. Tu vas vouloir que j’te laisse tranquille, que j’te laisse du temps toute seule parce que t’es convaincue qu’il y a vraiment personne d’autre que toi-même qui puisse comprendre. Sauf que je veux te comprendre. Pis non, j’abandonnerai pas. (…)

tout va bien aller

On sort des conneries du genre new year, new me et on se fait des listes de résolutions bidons pour nourrir l’espoir naïf qu’on a tous en dedans de changer ben des affaires dans nos vies. On pop le champagne, on se garroche des promesses en l’air pis on se dit que tout va bien aller (…)

52 sur 365

Quand je me retrouve avec des gens que je vois pas souvent et que les seules choses qui les intéressent, c’est de savoir si j’ai un p’tit chum et si j’ai fini l’école parce qu’il serait temps que j’trouve une meilleure job, je trouve toujours ça assez désolant (…)