oublie-toi donc pas

(Merveilleuse photo : Louis Dazy)

Malgré tes nombreuses tentatives de passer à autre chose, tu restes constamment stickée sur les mêmes personnes qui monopolisent tes pensées et tes souvenirs. Tu restes accrochée au passé parce que t’es pas capable de t’en détacher tellement tu l’as de collé serré sur le coeur. Et même si ça te rend misérable, c’est quand même là que se trouve ta zone de confort.

Honnêtement, j’te dirai pas que j’comprends. J’te dirai pas que j’comprends parce que y’a ben rien que toi qui sait comment tu feel en dedans. Mais si tu me laisses la chance, j’essaierai de comprendre parce que je tiens à toi en maudit.

T’es sans cesse à la recherche de nouvelles expériences et de nouveaux départs, mais à chaque fois que quelque chose de bien se présente, tu te pousses tellement t’as peur que ça finisse. Toutes les belles choses qui se sont terminées dans ta vie sont toutes parties avec des petits morceaux de toi. Et tu te dis que cette fois tu y survivrais probablement pas. Alors la seule manière que t’as trouvé pour combler l’énorme trou que ça t’a créé au milieu de la poitrine, c’est de te contenter de relations artificielles et des émotions tièdes qui viennent avec. Ta nouvelle carapace est ton seul mécanisme de défense. Alors dès que tu t’ouvres le moindrement à quelqu’un, tu te refermes ensuite très vite. T’as assez eu mal auparavant et ça te rassure de pas t’attacher, pas aimer, pas ressentir quoi que ce soit. Pis j’essaierai de comprendre.

T’es sensible et quand ça va pas, tu gardes tout en dedans parce que t’as pas envie de passer pour une folle ni de te sentir encore plus seule et perdue. Et autant tu peux avoir les larmes faciles, autant t’es capable de toutes les retenir parce que ça te donne l’impression d’être un peu plus forte. Pis j’essaierai de comprendre.

J’te le dis, je vais essayer de te comprendre pis tu vas t’enfuir en courant, en me criant des niaiseries comme non, j’te mérite pas. Tu vas vouloir que j’te laisse tranquille, que j’te laisse du temps toute seule parce que t’es convaincue qu’il y a vraiment personne d’autre que toi-même qui puisse comprendre. Sauf que je veux te comprendre. Pis non, j’abandonnerai pas. Même si je finis par découvrir les parties les plus sombres de toi, celles que je pourrai même pas essayer de comprendre tellement elles sont complexes. Et c’est correct comme ça aussi. Je tiens pas à tout comprendre. Je tiens juste à être là pour toi. Parce que t’es magnifique, t’es une p’tite étoile qui rayonne fucking fort, sauf que t’es aussi fragile. Et ce serait la plus grande tragédie que tu t’éteignes avec le temps à force de toujours te sentir si incomprise.

Faut que tu comprennes que je tiens pas à te réparer. T’as beau être le plus beau puzzle du monde, c’est pas de ramasser toutes tes pièces et de te rabouter pour t’admirer qui m’intéresse. Non, ce que je veux, c’est tout simplement t’aimer. T’aimer comme t’es.

J’espère qu’un jour tu comprendras que tu mérites beaucoup mieux. J’espère qu’un jour tu seras capable de t’aimer comme t’es, assez pour laisser la chance à quelqu’un comme moi de t’aimer à son tour. Pour de vrai et comme il faut. J’espère qu’un jour tu te regarderas dans le miroir et que tu verras la même chose que je vois quand j’te regarde avec des foutus feux d’artifice dans les yeux.

S’te plaît, oublie pas ça.

Oublie pas ça pis oublie-moi pas. Oublie pas qu’il y a quelqu’un comme moi qui te voit de cette manière-là, qui croit en toi pis qui est là pour toi.

Mais surtout, oublie-toi pas. Parce que du monde comme toi, y’en a pas beaucoup. T’es spéciale et tu mérites de savoir à quel point t’es aimée pour le merveilleux petit mess parfaitement imparfait que t’es.

 

Écrit par @lestoutespetiteschoses

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. c’est tellement du beau triste j’ai envie de pleurer mais pleurer heureuse ça se dit tu? big love pour toua pis tes textes j’en reviens pas

    Aimé par 1 personne

    1. big love right back at you ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s