la journée officielle du gros love sale

(Merveilleuse photo: Lily May Mac par Matt Adam)

J’ai jamais été en couple à la Saint-Valentin. Jamais. Pis je peux pas dire que je m’en fous parce que si y’avait un concours de la fille la plus quétaine et lover sur terre, je gagnerais haut la main. Je suis une éternelle romantique pis je trippe ben raide sur cette maudite fête niaiseuse-là. Écoute, c’est peut-être ridicule mon affaire, mais si seulement tu savais le nombre d’idées de dates de Saint-Valentin vraiment trop hot que j’ai en tête et que j’ai jamais eu la chance de mettre en oeuvre…

Y’a trois ans, j’étais à l’autre bout du monde pis j’me suis faite crisser là deux jours avant la Saint-Valentin. « J’t’aime trop, c’est trop dur, bye bla bla bye. » Du beau niaisage. C’correct, j’me suis bourrée dans les chocolats en rabais pis ma soeur m’a fait livrer des fleurs parce qu’elle est particulièrement cool.

L’an passé, j’me suis faite choker une semaine avant la Saint-Valentin pour une bimbo aux cheveux jaune pisse (scusez-moi scusez-moi pas), pis cette année ben j’me suis malheureusement rendue à l’évidence que je passerai pas la Saint-Valentin avec la personne que je veux donc ben et que je vais plutôt finir en sweatpants à écouter The Notebook pis manger douze portions de fondue au chocolat à moi toute seule parce que yolo.

C’est certain que c’est toujours un peu décevant pareil de me ramasser toute seule. Mais j’suis pas morte pour autant, tsé. Pis de voir les autres en couple avec leurs bouquets de roses pis leurs chocolats fancy pis leurs sourires fendus jusqu’aux oreilles pis leurs gros frenchs dégueu en publique, ça me fait même pas chier. Pour vrai, je trouve ça cute. Ok, on le sait tous qu’il y en a toujours quelques uns qui en font clairement un petit peu trop, mais on s’en sacre-tu. T’as beau être frustré(e) de pas avoir de chum ou de blonde, veux-tu ben me dire qu’est ce que ça te donne de t’acharner sur ceux qui sont full in love?

Ah pis lâchez-moi le fameux speech comme quoi « C’est full commercial la Saint-Valentin. » De nos jours, les compagnies s’arrangent pour rendre TOUT commercial. T’as juste à pas y aller au Walmart acheter des p’tits coeurs à la cannelle pis des ballounes en forme de coeurs pis des toutous gros comme ton salon. C’est tout.

À la place de chialer, tu pourrais faire une fournée de biscuits aux pépites de chocolat pour ta voisine de 75 ans qui vit toute seule avec son chat depuis les 20 dernières années pis qui sait c’est quoi la vraie solitude. Tu pourrais faire l’effort d’appeler ton père à qui t’as pas parlé depuis longtemps pour lui dire que tu penses à lui malgré tout. Tu pourrais écrire un poème de coin de napkin anonyme pis le glisser dans la boîte à malle d’une personne que tu trouves belle de l’intérieur. Tu pourrais sourire aux inconnus que tu croises dans la rue et qui ont probablement juste besoin de ça pour avoir le coeur un peu moins froid aujourd’hui.

On a tous nos p’tits moments de solitude où on se sent vraiment forever alone. Tsé, ça m’arrive de me dire que finalement j’suis peut-être faite pour rester toute seule, que y’en a juste pas de personne cute pis fine pis spéciale pour me compléter pis toute cette bullshit-là, que j’me casse la tête pis le coeur pour rien pis que dans l’fond l’amour ça existe pas pantoute. Mais j’me suis rendu compte que simplement le fait de continuer à y croire, que ça arrive ou pas, ça rend la vie plus belle tout court.

Moi j’ai le goût qu’y gagne, le gros love sale. J’ai le goût que le monde arrête de se piétiner, de penser rien qu’à eux et d’avoir zéro tolérance. J’ai le goût que le monde se réjouisse du bonheur des autres plutôt que d’en être maladivement jaloux et envieux. J’ai le goût que le monde se dise je t’aime plus souvent pis que ce soit sincère. J’ai le goût que le monde se garroche des fleurs au lieu de se garrocher des roches. Ça fait que si pour une journée, tout le monde peut se permettre une p’tite dose supplémentaire d’amour, ben pourquoi on cracherait là-dessus?

Pis dans notre p’tit monde tellement beau, mais qui se détériore à vue d’oeil, y’a ben rien que ça qui nous reste le gros love saleÇa fait qu’on peut-tu arrêter d’être si amer par rapport à tout et tout le monde, rien que deux secondes, pis prendre le temps de le tartiner à grosses beurrées d’amour ce beau monde-là? Siyouplait.

 

Écrit par @lestoutespetiteschoses

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s