l’ostie de game

(Merveilleuse photo par Felipe Hernandez)

Voici les règles de la pire game, probablement celle qui est la plus jouée. Ever. Par tout le monde. Tout le temps.

1- T’en calisser. Si la personne est cute pis fine pis drôle pis que tu la trouves de ton goût pis toute, dis-lui pas tout de suite. Ben non, ça serait ben trop facile. Donne-lui pas d’attention, fais comme si tu t’en contrefoutais. Appelle-la pas, écris-lui pas, parle-lui pas et ignore son existence. Pendant au moins trois jours après chaque fois que tu la vois. C’est de même, c’est tout. Pis si tu brises la règle numéro un, t’es officiellement un beau loser parce qu’on sait tous que la vraie voie vers le bonheur et les relations saines, c’est de réprimer ses émotions. Quelqu’un qui s’en calisse, c’est hot.

2- Ne pas oublier la checklist. Oui, quand tu dates quelqu’un, contente-toi surtout pas de juste passer du bon temps et apprécier la connexion que t’as avec la personne en question. Sors ta checklist. « Elle était vraiment adorable pis belle pis cool pis attentionnée pis on avait tellement de fun pis j’me sentais si bien avec elle, mais elle mesure juste 5 pieds 2 pouces pis elle a les cheveux bruns pis elle aime pas le hockey pis j’les aime un peu plus féminines dans l’fond avec une voix moins aigüe pis la peau plus douce pis les yeux moins bleus pis elle était presque parfaite finalement, mais en tout cas. » Si au bout de quelques fois, t’as pas réussi à tout cocher sur la liste, jette-moi ça aux vidanges c’te personne-là. Au pire, t’iras au Japon te chercher un robot parfait pis vide.

3- Être misérable. Sois le moins possible comme t’es vraiment. Cache tes faiblesses pis tes défauts parce que c’est rien qu’avec les apparences qu’on réussit à charmer le monde. Évite les sujets sérieux et les conversations plus profondes, parle pas de tes rêves et de ta façon de voir l’univers. Non, tiens-toi en à des banalités. Reste en surface parce que ton intérieur, on s’en fout.

4- Ne pas t’attacher. Même pas un peu. Joue la fille/le gars difficile à avoir et laisse le monde te courir après jusqu’à ce qu’ils crèvent d’épuisement. Sois pas la personne qui s’attache, sois pas la personne qui en veut plus et qui tient à l’autre parce que c’est un signe de faiblesse et donc un maudit turn off.

5- Ne pas dire je t’aime. Sous aucun prétexte. Même si c’est un je t’aime doux et inoffensif accompagné d’aucune lourdeur ni obligation. Pis même si t’as le goût de le dire pis qu’il te pique le bout de la langue, ben attends pis ravale-le tout de suite. Le premier qui le dit perd la game.

6- Fuir les belles choses. Dès que c’est trop beau et simple et vrai et que ça te fait oublier les règles du jeu, fuis au plus sacrant. Vite. Tu dois absolument rester dans la game, c’est plus important que la vraie vie. Tu dois continuer de dater les gens qui agissent comme toi. Ceux qui s’en sacrent, ceux qui sont vides, ceux qui s’attachent pas, ceux qui te font sentir comme de la marde. Tu dois maîtriser ton art et devenir le jedi des trous d’cul. À la longue, ça t’immunise aux émotions. Toutes les émotions.

7- …Fuck off. J’veux pas y jouer à votre ostie de game de marde. Je refuse de participer à ça. C’est la chose la plus triste au monde, je trouve. J’veux dire, vouloir l’inacessible à tout prix pis le sacrer aux poubelles une fois qu’on l’a? Belle logique, ça. Si on avait pas de téléphone cellulaire ni Facebook ni Instagram ni Tinder ni toutes ces cochonneries-là, on aurait pas la possibilité de contacter les gens aussi facilement. On aurait pas la dégoûtante habitude de passer d’une personne à l’autre aussi instantanément et de magasiner des humains avec autant de détachement. Les gens sont bourrés d’insécurités et ont peur de développer des sentiments, mais que ce soit pas réciproque. Alors jouer la game, ça semble être la meilleure solution. Mais si on disait et on faisait ce qu’on a envie tout l’temps, sans se poser une seule question, on passerait pas à côté d’autant de belles choses.

Pourquoi tout devrait être toujours si contrôlé? Ça m’écoeure. Si je vais sur une date avec toi pis que le lendemain j’ai envie de t’appeler pour te dire que t’es une belle personne pis t’inviter à venir manger des crêpes chez moi, je vais pas me compliquer la vie en te faisant languir pendant une semaine et je vais le faire là, tout de suite, au moment où j’le feel. Je vais le faire parce que moi j’ai décidé d’inventer une autre game. Ça s’appelle Écouter son osti de coeur pis y’a pas une maudite règle à c’te jeu-là. Pas de p’tits jeux malsains à savoir qui se crissera le plus de l’autre, qui rendra l’autre jaloux en premier et qui pleurera le dernier. Rien que du love pis rien d’autre. Tu devrais essayer. Ça fait du bien, j’te jure.

Écrit par @lestoutespetiteschoses

Publicités

13 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Mariah King dit :

    Accurate
    The game works tho and it’s sad

    J'aime

    1. I haaaate the game. And I love you.

      J'aime

    2. Danie Turmel dit :

      Tout cette merde à cause d’un seul mot ….. orgueil!!…ça peut te foutre une vie en l’air

      J'aime

  2. « Let’s get real ! Do you remember how it feels, when we get real ?  » extrait de « Circle Man » de John Speed

    J'aime

  3. Juste moi dit :

    La seule fois que je n’ai pas joué du tout de game, j’ai fini avec le gars et cinq ans plus tard on est mariés et on va avoir un enfant. Tsé le « What you see is what you get », ça fonctionne pour vrai. Pas de mauvaises surprises EVER. La passion, ça a plusieurs formes et les gens s’imaginent que la seule vraie passion, c’est celle où il y a du mystère. Fuck le mystère. J’aime le prévisible, le fiable. Il y a bien d’autres moyens d’être imprévisible dans la vie que par sa personnalité.

    J'aime

  4. J’aurais bien aimé lire cela il y a 30 ans

    J'aime

    1. Moi dit :

      Il n’est jamais trop tard ma belle! 😉

      J'aime

      1. Wow, très bon texte et je suis 100 % en accord avec ça. L’authenticité, c’est le moteur des relations épanouissantes et durables mais pour ça, elles doivent commencer sur de bonnes bases.

        J'aime

  5. Montreal dit :

    La game me fait penser à des techniques de ventes où on tente de créer un sentiment d’urgence en amenant une situation de rareté. Il est vrai que de débuter une relation est le fait de vendre sa personne à l’autre mais la fausse représentation et le sentiment de rareté sont des erreurs fatales pour bâtir une relation épanouissante basée sur la confiance…

    J'aime

  6. Isabelle dit :

    Vivre le moment présent et suivre son instinct : c’est la vie ! Félicitations pour ce témoignage !

    J'aime

  7. Danielle Lecompte dit :

    Wow Que de vérité …. merci merci

    J'aime

  8. tigrevolent dit :

    C’est a cause de cela que je suis encore celibataire a 47 ans… personne a regarder mon coeur… malgres mes defauts physiques…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s